Rayonnement Web, SEO & Marketing : Google Tag : Une Balise

 « Finalement une seule étiquette pour tous » 

Depuis longtemps, Google s’efforce de consolider ses
produits pour créer une plateforme de balisage unifiée.

Les produits qui sont instrumentés (ou associés) avec des
étiquettes (tags) tomberaient sous cette ombrelle. Il s’agit d’outils comme
Google Tag Manager, Google Ads, Google Optimize et, bien sûr, Google Analytics.

Si vous avez jeté un coup d’œil sous le capot, vous avez
peut-être remarqué que tous les outils énumérés ci-dessus fonctionnent déjà
avec la bibliothèque gtag.js. Ce « Global Site Tag est lentement mais
sûrement devenu la bibliothèque client de facto utilisée par les plateformes de
balisage de Google sur le Web.

Maintenant, Google a fait un pas de plus dans le processus
de consolidation en introduisant une autre technologie globale : le Google Tag.

Lisez l’article du blog de Google
Ads & Commerce Blog ici.

 

Bien qu’il y ait beaucoup de chevauchement avec le Global
Site Tag, ce nouveau Google Tag est, en fait, beaucoup plus.

Dans cet article, nous allons voir quel est le Google Tag et
à quoi ressemble le modèle sous-jacent. Il s’agit ici d’un survolé L’un des
principaux avantages du Google Tag est de consolider l’analyse et la mesure de
la publicité côté client.

LA BALISE GOOGLE EST GTAG.JS – MAIS BIEN PLUS ENCORE

Google Tag fonctionne toujours avec le fichier GTAG.JS
et par défaut, Google Tag est à toutes fins identique à un produit de mesure
individuelle du gtag.js.

Lorsque vous créez un nouveau flux GA4 ou un pixel Google
Ads, par exemple, les Google Tags correspondants sont créés en même temps. À ce
stade, les deux balises Google auront une relation univoque avec leurs points
finaux de balisage respectifs, appelés destinations.

Dans ce cas de figure, Google Tag n’apporte pas vraiment
d’avantage supplémentaire, même si vous pouvez, bien sûr, utiliser ses nouveaux
niveaux de contrôle d’accès, la détection d’événements et d’autres
fonctionnalités (voir plus bas).

Là où Google Tag commence véritablement à se distinguer,
c’est lorsque vous combinez plusieurs Google Tags en un seul et/ou ajoutez
plusieurs destinations à un seul Google Tag.

COMBINER DES BALISES GOOGLE

Quand vous combinez deux ou plusieurs balises Google Tag,
celles-ci partagent automatiquement des fonctionnalités clés telles que la
configuration de la détection des événements, les listes de mesures inter
domaines, les destinations et, surtout, la couverture des balises.

Par exemple, si vous choisissez de combiner G-123456 et
AW-567890 leurs implémentations de balises respectives (via gtag.js)
deviendront interchangeables. Il n’y aura aucune différence pratique entre
l’installation du G-123456 ou du AW-567890 sur un site Web spécifique.

Du point de vue de la couverture des balises, cela signifie
que si 80 % de votre site Web est balisé avec G-123456 et que 30 % (y compris
les 20 % manquants du déploiement GA4) est balisé avec AW-567890, vous avez
maintenant une couverture de balises de 100 %. Les 10 % qui se chevauchent sont
dédupliqués par défaut.

Prenez bien compte que lorsque vous combinez des
étiquettes, vous devez choisir la configuration de l’étiquette qui sera utilisée/comme modèle pour toutes les étiquettes combinées.

Ainsi, vous pourrez partager les paramètres de suivi
interdomaines, la détection des événements et les configurations des niveaux
d’accès des utilisateurs entre toutes les balises combinées (et leurs
destinations respectives, bien sûr).

CONFIGURATION DES BALISES GOOGLE

 Qu’est-ce qui est réellement partagé lorsque des balises
sont combinées ? Quelles configurations pouvez-vous effectuer au niveau du tag
Google, de sorte qu’elles soient ensuite héritées par les destinations vers
lesquelles le tag Google collecte des données ?

Attention :  Comme l’indique la petite note en haut de page de la capture d’écran,tous ces paramètres ne sont pas pertinents pour tous les types de destination.
Par exemple, « Define Internal Traffic » n’est vraiment pertinent que
pour les flux de données de Google Analytics 4.

q      
Gérer la détection automatique des événements – Plus
d’informations à ce sujet plus bas.

q      
Ce paramètre établit les types d’événements que le tag
Google peut détecter sur une page Web. Il ne décide pas encore de ce qui est
collecté – cela dépend des paramètres de la destination (par exemple, la mesure
améliorée dans un flux de données GA4).

q      
Configurez vos domaines : déterminez les domaines qui
feront l’objet de mesures interdomaines pour les destinations configurées dans
ce tag Google.

q      
Incluez les données fournies par l’utilisateur depuis
votre site Web – Cela vous permet de collecter des données de conversions
améliorées vers votre compte Google Ads.

q      
Collecter les événements Universal Analytics :
exploitez automatiquement les appels ga() sur le site Web pour permettre la
collecte des événements Universal Analytics vers une destination GA4.

q      
Définir le trafic interne : configurez des règles pour
marquer certains trafics comme internes dans vos destinations Google Analytics
4.

q      
Lister les références indésirables – Utilisez ce
paramètre pour répertorier les domaines que vous ne souhaitez pas voir apparaître
comme trafic de référence dans vos flux de données GA4.

q      
Ajuster le délai d’attente de la session – Modifiez le
délai d’attente de la session pour Google Analytics 4.

q      
Remplacer les paramètres des cookies – Pour
modifier les paramètres par défaut des cookies de Google Analytics 4.

Comme vous le remarquerez, ces paramètres ne sont qu’une
répétition de ce que vous trouverez également sous chaque destination. Mais
l’objectif de leur configuration avec le tag Google est de permettre à
plusieurs tags combinés (et destinations) de bénéficier d’une configuration
unique et centralisée.

DÉTECTION D’ÉVÉNEMENTS VS MESURE AMELIOREE

A ce stade, il est bon de distinguer la différence entre la
configuration des paramètres de détection d’événements d’un tag Google et la
configuration des options de mesure avancée d’une destination GA4 unique – les
deux se ressemblent beaucoup !

La détection d’événements est une fonctionnalité du tag
Google qui vous permet de configurer les types d’événements sur la page que le
tag doit surveiller.

Par exemple, vous pouvez configurer le tag Google pour qu’il
surveille uniquement les clics sortants.

Ces paramètres de détection d’événements définissent les
paramètres de ce que vous pouvez configurer dans les paramètres de mesure
améliorée de GA4 !

Si vous procédez ainsi, toutes les destinations GA4 ajoutées
à la balise Google ne pourront tout au plus collecter que des données sur les
clics sortants
. Vous pouvez désactiver les clics sortants dans les paramètres
de mesure améliorée d’une destination GA4 connectée, mais les laisser activés
dans une autre. Mais même si vous activez, par exemple, les événements de
défilement
dans les paramètres du flux de données GA4, ceux-ci ne seront pas
collectés car leur Détection d’événements n’a pas été activée dans les
paramètres de la balise Google.

Si vous connaissez les termes de l’ingénierie des données, pensez-y en termes de configuration éditeur/abonné. Le tag Google est configuré pour détecter et publier des événements vers les destinations configurées dans le tag Google. Ces destinations peuvent ensuite s’abonner à tout ou partie de ces événements. Mais les destinations ne peuvent pas mesurer les événements qui n’ont pas été diffusés par le tag Google.

DESTINATIONS DU TAG

Chaque flux Web GA4 et chaque conversion Google Ads est désormais connu comme une destination du Google Tag.

Par défaut, comme indiqué ci-dessus, lorsque vous créez une nouvelle destination, une balise Google Tag est automatiquement créée pour elle.

Chaque destination peut être ajoutée à un, et UN SEUL, Google Tag.

Vous pouvez supprimer une destination de son Google Tag d’origine et l’ajouter à un autre Google Tag.

Cette fonction est utile si vous souhaitez empêcher qu’une destination soit contrôlée par son précédent tag Google.

Par exemple, si vous travailliez avec une agence qui utilisait votre destination GA4 avec son Google Tag, vous pouvez la supprimer de ce Google Tag et l’ajouter au propre Google Tag de votre site pour empêcher l’agence de contrôler la collecte de données de la destination.

COMBINER ET AJOUTER DES DESTINATIONS N’EST PAS UNE
CONSOLIDATION

Vous pourriez être tenté de penser qu’en combinant des
balises Google
et/ou en ajoutant plusieurs flux GA4 en tant que destinations,
vous êtes effectivement en mesure de dupliquer une configuration de balisage
unique vers plusieurs destinations différentes pour chaque événement collecté
par le biais de cette configuration.

Ce
n’est pas ainsi que cela fonctionne.

 Lorsque vous ajoutez plusieurs destinations à un tag Google
(soit en combinant des tags, soit en ajoutant simplement les destinations),
c’est la configuration de balisage qui est en fait multipliée.

 Sur la page, cela signifie les appels de config de l’API de uration de la balise Global Site.

 Lorsque l’appel de  config de l’API  (ou la balise GA4
Config de GTM) du Google Tag principal ou de l’un des Google Tags combinés
s’exécute sur la page, toutes les destinations qui lui sont ajoutées commencent
également leur collecte.

 Les événements de mesure améliorée seront envoyés à toutes
les destinations, y compris le hit de la page, sauf si la balise de
configuration empêche la collecte automatique de l’événement de la page

Tous les autres événements GA4 (ou Ads) seront envoyés
uniquement à la destination configurée dans l’événement lui-même.

En tant que tel, le tag Google vous aide à installer
différentes destinations sur un site Web donné. Il ne fait pas le balisage pour
vous.

RÉSUMÉ

Au moment de sa sortie, le Google Tag est définitivement
orienté vers une utilisation en entreprise, car ce sont les grandes entreprises
ayant des besoins de collecte de données plus variés qui bénéficieraient le
plus de la consolidation des configurations de plusieurs balises en un seul
endroit de l’infrastructure d’administration de l’écosystème de balisage de
plus en plus complexe de Google.

Bien que je craigne que le chevauchement entre les balises
Google et les balises Global Site Tag ne brouille encore plus les pistes, une
fois que vous aurez compris que les balises Google sont une fonctionnalité
d’administration et que les balises Global Site Tag sont le composant côté
client des balises Google, tout devrait commencer à avoir un sens.

Dès le départ, le Google Tag vous permet de contrôler les
types d’événements qui peuvent être automatiquement détectés sur un site, les
paramètres de mesure inter-domaines à utiliser sur les destinations connectées,
les utilisateurs qui peuvent visualiser et modifier les paramètres du tag, etc.

Une fois que vous aurez combiné les balises Google
(notamment entre les produits de balisage tels que GA4 et Google Ads), vous
commencerez vraiment à bénéficier des fonctionnalités présentées dans cet
article. À ce stade, Google Tag devient plus que la somme de ses parties.

Pensez-vous que Google Tag soit un ajout bienvenu à l’offre
de balisage de Google, déjà très étendue (et souvent déroutante) ? Pensez-vous
qu’il soit judicieux de consolider les efforts de balisage entre les produits ?
Faites-le savoir aux lecteurs dans la section des commentaires ci-dessous !

Previous Post 4 Keys to Successful Business Leadership
Next Post About Small Town Rules